Bonjour à tous,

C'est le cœur très lourd que je viens ici publier le bilan de la semaine 1 du MOCC ZD de l'Université des colibris.

Pour une fois je vais vous faire une demande à vous qui lisez. Merci d'aller jusqu'au bout. Merci de suivre les liens. Au moins les 2 que je vous mets en rouge. Et merci de me laisser un petit commentaire pour me dire que vous êtes allés les voir. Voir même, merci de partager, pas mon article, ça non. Je me doute que vos contacts, vos amis, ils n'en ont rien à faire du MOOC ZD que suit Sylvie. Mais les 2 vidéos, allez-y partagez.

Ce MOOC arrive dans un contexte politique, économique et planétaire ou, franchement, je n'ai plus envie de rire. J'ai peur. Pour moi, pour mes enfants, pour vous ! On nous prend pour des cons. A tous les niveaux. Je sais combien en ces temps difficiles il est nécessaire de se centrer sur du positif. Je suis la première à méditer, prendre le temps d'un café au soleil en bouquinant quelque chose de léger, me poser pour faire un dooble avec mes amours de loulous, poser chaque jour mes 3 gratitudes de la veille. Mais je reste consciente. Je reste éveillée sur ce qui se passe autour de nous. J'ai la chance que le père de mes enfants soit hyper pertinent dans les recherches qu'il fait en ce moment sur ce qui se passe autour de nous. Il croise les infos, il a une mémoire de dingue pour recouper tel nom cité ici mais qui était déjà cité là. Donc je lis, je me renseigne, je me fais mon avis, ne me contentant pas d'applaudir au balcon à 20 heures celles et ceux qu'on envoie en 1ère ligne sans masque, sans protection, en pretextant une guerre. Contre qui réellement devons-nous nous mettre en guerre ? Renseignez-vous ! Pas sur les médias télévisés qui appartiennent tous aux mêmes puissants dont les intérêts sont les mêmes. Bref, renseignez-vous. Il y a plein plein de médias indépendants qui soulèvent les pierres. Allez lire. #onnoublierapas

Le MOOC. J'ai commencé les 5 1ers modules. De très bonnes révisions du pourquoi je fais ce MOOC. Je suis contente de voir que, pour l'instant, je ne suis pas trop mauvaise dans ce que j'ai mis en place dans mon quotidien. J'ai beaucoup aimé la pertinence des 5 pourquoi ? d'introduction au cours. C'est une technique dont j'avais vaguement entendu parler et qui permet de t'interroger sur le cœur principal de ton questionnement. Je ne pensais pas partager ici mon cheminement. Mais il rejoint tellement le fond du problème qui me hante, là, que les voilà :

Pourquoi

PARCE QU'IL EN VA DE NOTRE FUTUR !

C'est le fond du problème. Je ne comprends pas comment tout le monde ne peut pas se sentir concerné par ce que l'on fait à notre planète, à notre avenir. Je suis totalement dépassée. Longtemps, je me suis dit que ceci était un cheminement personnel. Mais en vrai, les gens, on n'a plus le temps ! Je ne suis pas prêcheuse. Je vous laisse juste ici quelques liens vers des vidéos, des fois que vous ayez envie d'y jeter un œil. Je vous conseille au moins de regarder la 1ère que je trouve tellement bien faite et parlante. Celle sur le sac à dos d'une petite cuillère.

2 autres liens tirés du MOOC:

Où va le plastique ?

Où terminent les déchets ?

J'imagine bien que ça ne fait pas rêver beaucoup d'entre-vous. Mais si vous préferez continuer à faire l'autruche, libre à vous ...

J'ai pour l'instant abordé les 3 1er R des 5 R (Refuser-Réduire-Réemployer-Recycler-Redonner à la terre):

  • Refuser : le goodies qui ne sert à rien, le tract dans la rue, l'emballage qui va durer 5 minutes avec votre croissant à la boulangerie, la paille, même en bambou, dans votre sirop... Plutôt facile ça non ? Certes, cela nécessite de s'équiper. De tote bag pour ses courses, d'éco-cup pour se prendre un café à emporter, de boites pour éviter le film plastique au frigo. Perso, je n'ai rien acheté de spécifique. Je me passe volontiers de cette nouvelle tendance qui surfe sur le ZD pour nous faire acheter, consommer de nouveaux produits tels que le Hit-bag spécial salade, les pailles en inox (ça va merci, perso, j'ai une bouche pour boire ça me suffit), et autres pousse à la conso. Le but est de réutiliser ce que nous avons déjà. Pour ceux qui ne me connaissent pas dans la vraie vie, je n'ai pas le permis. Et pourtant, j'arrive à toujours avoir sur moi un sac et un gobelet pour les envies subites d'un Chaï Latte. Alors, c'est quoi votre excuse à vous?
  • Réduire : pensez à tous les ustensiles que vous avez dans la cuisine, dans le garage, et que vous n'utilisez que 1 fois par an et encore. On pense location, prêt entre amis, entre voisins... Et on ne jette pas, on recycle si on ne peut ni vendre ni donner. Avez-vous vraiment besoin d'un nouveau jean ? d'une nouvelle robe ? Quel besoin cela comble-t-il réellement chez vous ? Savez-vous que l'industrie de la mode est la 2ème source de pollution mondiale ? Le seconde main permet de s'habiller sans créer de pollution supplémentaire. Je ne m'achète plus rien de neuf depuis un moment. J'ai la chance d'avoir des amies qui me donnent beaucoup pour moi, pour mes enfants ( vous vous reconnaissez là hein Emoji). Je privilégie l'occas pour toute ma famille. Le bioéthique dans la mode, c'est cool mais hors budget pour moi. Et puis, même si l'impact est moindre que le petit haut acheté 5€ chez H&M, pourquoi ne pas réutiliser ce qui existe déjà au lieu de consommer, acheter, consommer, acheter... Message à mes amies : je vous aime. Merci de m’offrir des cadeaux pour mon anniversaire, mais je vais vous demander quelque chose de bizarre. Un bizarre qui je l’espère deviendra une norme un jour. Si vous avez vraiment vraiment envie de me faire plaisir, offrez-moi du temps avec vous, cela me comble. Et si vraiment vous avez besoin, pour vous, de faire un geste matériel, pensez occasion, je ne serai que plus ravie encore. J'essaie d'apprendre ça à mes enfants. Que non, leur valeur ne se situe pas dans le vêtement de marque qu'ils portent, ni le prix ou le logo sur leurs chaussures. J’ai beaucoup réfléchi à l’excuse : "Oui mais on ne veut pas les marginaliser ?". Non, il suffit de leur donner les arguments, les moyens d'expliquer l'impact que cela a sur leur environnement à leurs copains. On reparle du coup de mon fils qui s'est déguisé en mer polluée pour carnaval ? Qui a bravé sa peur d'être moqué. Alors qu'au final, ceux dont il craignait les réactions, ils l'ont juste interrogé, et puis approuvé... Il suffit de les armer pour qu'ils sachent quoi répondre et rester cohérent avec ses valeurs. Les faire vivre dans un monde sain me parait un peu plus important non ? Et encore une fois, pour ceux qui ne jugent que par la marque, l'occasion, là aussi ça existe. Au lieu de contribuer à la pollution et à ce système économique malsain, prenez le pouvoir sur vos achats ! 
  • Réemployer : Cela commence déjà par réparer. Nous sommes dans un monde du jetable. Des associations (comme Hop) se battent contre l'obsolescence programmée. Juste pour résumer, il y a 3 types d'obsolescence. Technique, comme la puce dans l'imprimante qui la met HS quand on atteint un certain nombre de copies. Pour combattre ça, il faut se renseigner avant d'acheter, sur des sites spécialisés qui répertorient ce qui est facile à réparer ou pas entre 2 objets identiques. Logicielle : les mises à jour qui rendent votre objet volontairement plus lent. Et esthétique : " Wouahou le dernier Iphone est sorti, trop beau, le mien marche mais il est bien connu que ma valeur dépend de celle de mon téléphone, hop je jette l'ancien (qui marche) pour me précipiter vers le nouveau". Ce dernier point est quand même à mon sens le plus facile à mettre en oeuvre.

Bref, je suis en colère. Ca se sent un peu non?

Alors désolée si mes mots aujourd'hui ne plaisent pas. Désolée s'ils dérangent. Non en fait, je ne suis pas désolée. Réveilons-nous !

Et si vous êtes arrivés jusque là en lisant tout, MERCI !!!

Et si vous avez sauté tout ce texte pour arriver à la fin, ce n'est pas grave. Allez écouter ça plutôt. Il parle beaucoup mieux que je n'écris. Et partagez, renseignez-vous. Levez-vous bordel !