Comme une petite envie...

Recap des semaines 14 (du jaune, du jaune et du jaune) et les semaines 15,16 et 18 (aquarelle à fond)

Coucou les p’tits loups,

Je me sens en veine d’écrire aujourd’hui. Ressourcée après avoir partagé ma pause de midi avec une amie qui m’est chère mais que je ne vois pas assez hélas. Donc, me revoilou pour un petit point des dernières semaines. Ça ne va pas être trop lourd vu que je me suis accordée du Off semaine 17 😉

Semaine 14 : Jaune tournesol

Parce qu’il y a eu beaucoup trop de synchronicités autour du thème des couleurs en très peu de temps, je me suis abonnée pour 3 mois à la lettre « Couleur du mois » de ma thérapeute, Vanessa. Alors autant je me suis intéressée à la MCI (Méthode Causale Intégrative, fortement inspirée de la kinésiologie) qui m’a permis de faire un vrai bon en 1 an, autant je ne m’étais jamais penchée sur la chromathérapie qui est sa pratique 1ère. Dans cette lettre, Vanessa étudie les énergies personnelles du mois et les couleurs associées. Ma couleur du mois d’avril était le jaune tournesol. C’est une couleur que je porte très peu, et carrément pas en hiver (en avril ne te découvre pas d’un fil, ma garde-robe d’été est toujours à la cave …). Pourtant, je ressentais l’envie d’avoir cette couleur sous les yeux. J’ai téléchargé une photo de tournesol en fond d’écran de téléphone mais je sentais que ça ne me suffisait pas. Illumination : après un petit tour sur drops pour trouver le bon modèle, je suis passée acheter 4 pelotes de coton (bio pour autant faire) et j’ai mis du jaune tournesol sur mes aiguilles pour me tricoter une étole d’été. Et depuis, il est rare qu’une soirée ne se passe sans que je ne fasse quelques lignes, bien calée au fond de mon lit, en écoutant une histoire racontée par ma conteuse préférée, ancienne avocate, Elisabeth de Caligny (l'histoire de Raspoutine m'a accompagnée sur plusieurs soirées). Bon, j’avance tout doucement mais je savais bien qu’elle ne serait pas prête en 1 mois. En même temps, mai est sous les couleurs moutarde et or alors je ne suis pas trop déconnante avec mon jaune lol

WhatsApp Image 2022-05-10 at 09

Et petite parenthèse, j’ai relu début mai la lettre d’avril et j’ai été très surprise par la justesse des énergies qu’elle avait décrites. Spoiler, je vais me réabonner pour un an Emoji

Semaine 15, 16 et 18 : Challenge aquarelle

Bon, ça, il fallait s’y attendre. Je suis tombée in love de ces moments ou je me pose avec un pinceau. L’aquarelle est vraiment facilement accessible même pour quelqu’un qui ne sait pas dessiner. Il y a tellement de tutos maintenant sur internet que l’on peut se laisser guider. Je me suis inscrite à un challenge sur la page des Tribulations de Marie. Cela m’a permis de me lancer mais avec un parachute. Oui je sais, on voit les traces d'eau, ce n'est pas hyper net mais je m'éclate alors je m'en fiche Emoji

WhatsApp Image 2022-05-1 at 09

WhatsApp Image 2022-05-10 at 09Modèle suite aux lives de Marie

Là où ça a été bien sympa, c’est que Camille a eu envie de faire comme moi. Bon, nous n’avions qu’un pinceau pour 2 (ben oui, les siens ne sont pas aussi bien évidement…) donc nous avons du chacune apprendre la patience et regarder l’autre faire. Je me suis même lancée sur un croquis lors d’une journée à Annecy que j’ai ensuite coloré comme j’ai pu.

WhatsApp Image 2022-05-10 at 09Annecy de la plage

WhatsApp Image 2022-05-10 at 09La version de ma fille !!!!

Je n’ai pas fait ça quotidiennement hein, mais très contente de ces moments. J’ai fini la semaine dernière par acheter un bloc de feuilles et 3 pinceaux supplémentaires pour que l’on puisse dessiner en même temps avec Camille. Je n’ai pas pu aller au bout des paysages de Marie car les vidéos étaient en ligne sur une durée limitée mais internet regorge de modèles. Je me tâte à m'offrir un cours pour vraiment apprendre les bases mais je vais d'abord explorer ce que je peux gratuitement en ligne. 

Voilà, j'avais dit que ce serait plus court et pour une fois, pas de digression, je m'en tiens aux faits.

Bonne journée Emoji

Posté par Sylvien5 à 10:07 - - Commentaires [2] - Permalien [#]


Semaines 12 et 13 : dessins et marche !

Hellooooooo !

Quand je vous disais que je n’étais pas sûre de tenir ici, je ne mentais pas lol

Mais j’ai vraiment du plaisir à écrire quand je prends le temps de le faire, alors go. J’ai 30 minutes, il faut que ce soit fait d’une traite !

Semaine 12 : Sortir de ma zone de confort en dessin.

L’idée me trottait en tête depuis un an. Pour l’anniversaire d’une copine de Maxime, je lui avais offert un kit aquarelle et, depuis, ça me turlupinait de me lancer. J’avais prévu une semaine dessin. J’ai commencé la semaine en me disant que j’allais tenter une technique différente par jour. Alors, on pose les bases dès le départ : je n’ai AUCUN don inné pour le dessin, la perspective et moi ça fait 2, la vision en 3d on n’en parle même pas. D’ailleurs, amies peintres, beaux-arts and cie, merci de passer votre chemin Emoji

Mais malgré mon peu de talent, j’adore me poser avec mes couleurs et colorier (ça, ça va, même si je dépasse un peu Emoji). Je ne suis pas non plus douée pour associer les couleurs. Mais je surkiffe le temps que je passe à ne pas réfléchir, à rester centrée sur ma feuille. Comme quand j’écris, sauf que là, je dois quand même faire fonctionner un peu mon cerveau. Alors que quand j’ai le crayon de couleur dans les mains, j’ai l’impression que l’on me le masse mon cerveau lol

Alors j’ai crayonné d’abord avec des crayons de couleurs posca.

20220330_215425

Le résultat n’est beau qu’aux yeux de mes gosses admiratifs (ils m’aiment quoi !). Ce dessin est totalement free style, la fleur tient perchée dans son verre par magie mais on s’en fout parce que je l’ai faite après avoir regardé un court métrage qui m’a mis de la magie dans le cœur. Si vous avez 10 min (non, pas si, prenez 10 minutes ! vraiment !) je vous mets le lien ici.

Et après, j’ai enchainé sur un petit coloriage. Une amie (les grands esprits…) m’a offert la semaine précédente un tas de marque-page à colorier, parfait !

20220330_215407

Et puis, enfin, j’ai sauté le pas. Je me suis offert un petit kit d’aquarelle. J’ai même emprunté un livre à la bibliothèque pour comprendre un peu les techniques de bases. Je me suis lancée sur la fleur du moment, la jonquille.

20220330_215335

Puis, profitant d’une ballade en montagne, je me suis posée pour griffonner ce qu’il y avait en face de moi. Et j’ai tenté l’aquarelle par-dessus. Bon, j’ai compris que l’aquarelle, ce n’est pas de la peinture à huile, le rendu a été laborieux, mais je me suis bien amusée.

20220414_180452

Bref, une bonne semaine. D’ailleurs, cette semaine où j’écris, je tente même un petit challenge aquarelle, je m’amuse, ma fille à mes côtés c’est top !

Semaine 16, j’ai relancé le 10 000 pas par jour (je suis plus à 8 000 ces derniers temps).

Un petit lumbago m’a stoppée le vendredi dans mon élan. Mais j’ai pris plaisir à prolonger des trajets en rentrant à pieds, en me promenant à ma pause, en montant un arrêt de tram plus loin etc. J’en ai profité pour assister à un petit concert des rainbow swingers (chorale des étudiants et personnels de l'université de Grenoble) offert un midi...

20220328_130837

...pour emmener les enfants au carnaval du quartier avec le spectacle de jongleurs de feu le soir:

La compagnie Fuegoloko, magique !!!

D’ailleurs, la petite soirée avec les enfants le mercredi soir, où on va vite prendre des frites au kebab d’à côté pour les manger avec les amis avant de rentrer le soir, ce sont des moments hors du temps. Alors certes, on ne le fera pas tous les jours, on se couche plus tard, mais ça coupe la semaine et donne un air de vacances fort appréciable.

Tiens, ça me revient, je profite pour poser ça ici. J’avais eu cette même semaine une discussion avec une maman de l’école au bord du burn out et je m’étais surprise à lui répondre cette phrase banale qui, pourtant, a trouvé en moi un énorme écho : « On ne vit pas pour travailler, on travaille pour vivre. » Et bien cette soirée est pour moi l’exemple parfait de cette phrase. Je trouve chaque jour de plus en plus de moments de « conscience » sur le simple fait d’être en vie, là, maintenant.

Fais une pause dans ta lecture, ferme les yeux et respire profondément. Et là, essaie de rester centré.e juste sur les bruits qui t’entourent. Tu ressens quoi là ? Voilà, c’est de ça que je te parle juste avant.

Je m’arrête là pour aujourd’hui. Il me reste 10 minutes pour la mise en forme et trouver les photos.

Plus que 2 semaines de retard Emoji

Posté par Sylvien5 à 21:52 - - Commentaires [1] - Permalien [#]

Semaine 9-10 et 11: rattrapage et papotage

Rho la la, je ne suis vraiment pas sûre de tenir les reporting ici toutes les semaines. Ni même mes défis mais ça c’est une autre histoire. Bon je commence un petit rattrapage.

J’ai modifié mes défis en dernières minutes sur certaines des dernières semaines car les thèmes ne me donnaient plus envie. En fait, à la base, j’ai placé certains thèmes pour me pousser dans des choses dont je n’ai pas l’habitude. Mais qui ne m’intéressent pas. Et je me suis réveillée : pourquoi est-ce que je m’impose des actions qui ne me plaisent pas ? non mais quelle idée en fait !!!

Donc changement de cap: déjà, je me suis accordée des jokers de semaine off (ciao semaine 9). Et je ne ferai donc que des défis PLAISIR.

Voilà. Donc semaine 9 vous avez compris, on passe...

20220317_223649(Le chat, cherchez pas, c'est pour meubler ! et puis, qu'est-ce qui représente le mieux la volonté de ne faire que ce qui nous plait qu'un chat hien?)

Semaine 10, elle ne me plaisait pas non plus et j’étais fort dépourvue lorsque la bise, euh non, le lundi arriva. Mais là, merci la Vie, je reçois une proposition de défi intuitif de Sarah Diviné, début lundi, durée une semaine. Ok j’arriiiiive.

Bon c’était sympa comme RDV quotidien, mais je ne m’étendrai pas plus, en gros, chaque jour une reflexion autour de l'intuition, de petits exercices, etc. Elle le refait régulièrement (toutes les semaines en ce moment je crois), c'est assez léger et fun, si ça vous tente je vous mets le lien ici.

Semaine 11 : reprise du journaling au quotidien. Bon, je ne vous refais pas le laïus sur les bienfaits de la pratique quotidienne de l’écriture. Si ? il y a besoin ? Toi là, au bord du burn out à enquiller taf, gosses, études… Tu sais que c’est à toi que je parle hein 😉 Bon ben moi je me dis que ça pourrait peut-être te faire du bien de prendre ces 5 min pour toi, même si là tu ne sais pas où les caser ces 5 min… C’est vraiment dans ce genre de moments que c’est le plus efficace de poser son dépotoir de soucis pour se sentir plus légère… Je pense à toi en tout cas EmojiEmojiEmoji

Je ferme la parenthèse et je reviens sur mon défi. Donc, je le sais que le journaling c’est la base, et pourtant, prise dans le feu du quotidien et du taf, je le saute trop à mon goût. Je me suis juste reboostée à le faire le soir dans mon lit si je n’ai pas eu le temps de le faire le matin. Par contre, je me rends de plus en plus compte que ma routine cahiers ne me convient plus. Comme je n’ai pas la possibilité de me lever à 5h30 du matin pour faire un morning miracle complet (là aussi j’ai décidé d’arrêter la pression et de me foutre la paix !), je me trimballe chaque jour hyper chargée pour aller au taf : le bullet, le cahier de journaling, celui de dessins intuitifs, le prise de notes de lecture développement perso, celui où je prends les notes des formations diverses et conférences … Va savoir, des fois qu’une faille spatio-temporelle fasse que le temps se mette sur pause et qu’entre 2 tâches pro à mon bureau je puisse m’y consacrer (spoiler ils restent dans ma valise sauf les fois où je mange seule  mon bureau mais j’aime trop mes collègues donc souvent je mange avec eux, donc…). Et puis accessoirement, je ballade aussi mon PC, mes cahiers « boulot » (oui « mes » bon on sait que j’ai un problème avec le papier ), ma bouffe, le chargeur du PC…. Bref. Donc là, c’est plus possible, faut que j’arrive à m’alléger ! Je suis toujours en pleine réflexion là-dessus, je vous raconterai sûrement quand j’aurai plus avancé.

20220402_170116Petit aperçu de mon quotidien

Sinon, en référence journaling, si vous cherchez des bases, il y a toujours Cécile de Prioriser et profiter, mais une appli aussi toute récente mise au point par Elsa Bizouard et son mari :My joorney. Je n’ai pas testé l’appli car pour le moment je suis plutôt sur l’écriture intuitive mais si ça peut vous donner des pistes…

Perso, le journal intime, ça a toujours été un kiff quand j’étais ado. Mais je ne m’y tenais jamais. Malgré tout, j’ai un rapport que l'on pourrait presque qualifier de tendresse avec l’écriture. A l’université, avec une amie très proche de l’époque, nous nous écrivions des lettres que nous nous échangions en cours. Puis, pèriode littérature romantique à fond toutes les 2 (on était en Lettres Modernes pour situer), on avait acheté un grand cahier Clairefontaine bleu ciel, avec un papier de super qualité, tout doux, tellement agréable (ça remonte cette passion pour le papier ouiEmoji ). Nous y avions recopié à tour de rôle nos lettres puis nous nous passions le cahier pour continuer cette correspondance. L’échange a fini par s’arrêter mais j’ai toujours le cahier et quand je retombe dessus, ça m’éclate de relire des passages et de constater ce qui m’obsédait à 20 ans et dont je n’ai même plus le souvenir maintenant Emoji.

J’ai repris le concept du journal il y a quelques années après avoir écouté le podcast de Clotilde Dusoulier « Change ma vie » où elle parle du flow d’écriture. C’était une pèriode de ma vie où tout était agité, dans ma tête et dans ma vie. Alors cette pratique m’a réélement apporté un énorme bonus. Depuis, même si parfois je ne suis pas régulière, je sais que l’écriture est mon outil le plus apaisant. Efficace. Et puis, j’aime l’idée que, un jour, quand je ne serai plus là, mes enfants puissent trouver des bouts de moi dans mes cahiers. Bon, là il y a des pages, voir des cahiers entiers, que je vais demander à faire incinérer avec moi si je ne les ai pas mis à la cheminée avant, j’ai quand même un statut à tenir Emoji. Non mais quand je serai vieille et sage, ce que j’écrirai leur sera destiné donc je ferai attention à pas dire trop de conneries Emoji

Je m’arrête là pour aujourd’hui, si je me lance dans la semaine 12, je ne vais plus m’arrêter parce que j’ai troooooooppppp kiffé !!!! Non non non, rien ne sert de me soudoyer, je resterai muette, il faudra attendre le prochain article. Mais je peux juste vous dire que je me suis amusée comme une gamine. Bon allez je vous dis. En fait non niac niac niac EmojiEmoji

20220402_094358Ah et on en parle du paysage de ce 2 avril? Non allez, on zappe !

Allez, à la prochaine et prenez soin de vous Emoji

Posté par Sylvien5 à 23:32 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags :

Semaine 8: reprendre le dessin intuitif au quotidien

Hello,

Alors alors, je suis sûre que vous vous demandez de quoi je parle hein ! « Dessin intuitif ? Qu’est-ce qu’elle va nous sortir ? Du coloriage ? » (spoiler ça sera pour plus tard ça mais en même temps pourquoi pas lol)

Donc cette semaine 8, j’ai repris le dessin intuitif en le remettant dans mes routines bien-être quotidiennes.

Vous croyez m’avoir perdue là avouez 😉 Mais nooooon, je suis toujours là, je n’ai pas complètement disjoncté voyons !

Enfin, en même temps, j’ai toujours dit que je finirai ma vie en étant la vieille sorcière aux chats du quartier. Quand je sortirai dans la rue, toute de noir et de haillons vêtue, accompagnée par une multitude de chats autour de moi, les enfants s’enfuiront sur mon passage et me balanceront des cailloux. Les mères menaceront leurs enfants quand ils ne seront pas sages d’aller chercher la vieille aux chats. La nuit, les gens passeront en courant devant chez moi de peur de me voir leur jeter des sorts.... Niac niac niac ! Alors bon, faut que je m’entraine, le temps passe vite...

Allez, on parlera de mon futur plus tard, on va revenir au présent hein !

J’ai découvert l’été dernier, lors d’une conférence, Sarah Diviné dont je vous parlais la semaine dernière lors du debrief de ma formation chaman. Elle y présentait le principe du dessin intuitif, avec une mise en pratique immédiate, et l’idée m’a captivée.

Alors, à quoi ça sert me direz-vous ? Il s’agit d’une méthode pour communiquer avec son âme d’une façon plus ludique. On pose beaucoup de préjugés autour des personnes qui, aujourd’hui, cherchent à se connecter à une autre partie d’eux-mêmes. Un mix entre le moine tibétain et Miss Trelauwney dans Harry Potter quoi !

imagesindex

Alors que, pour moi, c’est simplement accepter que 1 : tout n’est pas visible dans notre monde et 2 : la spiritualité (puisqu’il faut bien y mettre un nom) c’est simplement la conscience intérieure que l’on fait parti d’un immense tout EmojiEmojiEmoji. Et ça s’accorde très bien à mon quotidien en fait, au milieu des listes de courses, de la litière des chats à changer et des devoirs à superviser. Et ça peut être très fun de s’amuser avec son âme.

 Je me suis procurée à la suite de cette conférence où Sarah nous avait entrainés à faire cet exercice ce joli carnet de dessin intuitif où elle propose une trame complète autour de 6 thèmes : Âme, Relations, Rêves, Mission de vie, Corps, Esprit. J’explore tout doucement ce cahier au gré de mes envies, je prends vraiment le temps de le découvrir à mon rythme, je n’ai pas envie d’enquiller les dessins pour ensuite le mettre de côté, je l'aime trop !

20220313_101336

En parallèle du cahier, j’ai pratiqué aussi le dessin intuitif quasi quotidiennement à la rentrée. J’ai consacré en septembre l’un de mes nombreux carnets à poser chaque matin des intentions autour mais la profusion de carnets devenant trop lourdes à porter, j’ai fini par le mettre de côté. D’où mon envie de mettre ce thème dans mes défis pour relancer la machine (cela va de pair avec une grosse réflexion autour de l’usage de mes divers carnets, j’y reviendrai peut-être plus tard). Et donc, aujourd’hui, j’ai envie de vous proposer de faire avec moi un dessin. Vous me suivez ? Promis, ça ne vous prendra pas plus de 5 minutes 😊

L’idée : poser (idéalement le matin) une liste d’intentions pour sa journée et la compléter par un dessin. En haut de la feuille, la date. Jusque-là, c’est facile, je pense que vous êtes toujours là. No stress, vous allez voir, la suite se fait toute seule. Sous la date vous allez écrire : « Aujourd’hui j’aimerai… » Et là, on se fait plaisir :

-          Prendre un café en savourant le soleil sur ma peau (oui je sais j’en parle souvent mais c’est mon kif ultime ça, comme quoi il ne suffit pas de grand-chose hein !)

-          Réussir à papoter par téléphone avec une amie

-          Croiser Jude Law au rayon fruits et légumes de ma biocoop (et pourquoi pas ?)

-          Faire un jeu de société avec les enfants

-          Cuisiner un bon petit plat

-          Faire une séance de journaling

-          Publier un message sur mon bolg

-          Allumer une bougie une fois le ménage fini

-          …

Vous avez compris le principe je pense.

Une fois sa liste terminée, on écrit en MAJUSCULES : « LE FUTUR EST OUVERT »

Et là, sans lâcher votre stylo, vous allez vous centrer sur les sensations de votre corps, peut-être même essayer de sentir battre votre cœur, l’air emplir vos poumons à chaque inspiration. Si ce n’est pas déjà fait, vous aller fermer vos yeux. Poser la mine du stylo sur votre feuille. Et sans y mettre d’intention, vous allez laisser votre main courir sur le papier. Sans jugement, sans réfléchir, juste en restant centré sur vos sensations. Puis, quand la main s’arrêtera, vous n’aurez plus qu’à ouvrir les yeux et vous laisser imprégner par le dessin que vous aurez fait. Perso, c’est toujours un grand gribouillage, mais je ressens souvent de la joie et de la paix en observant ce que ma main a tracé. Et vous pouvez ajouter en bas de la feuille les mots représentants les sensations que vous ressentez en observant votre dessin. Voilou, vous pouvez reprendre la suite de vos activités 😊

Les enfants adorent faire ça au fait, si ça vous inspire, vous pouvez vous amuser à le faire avec eux aussi !

Sarah va plus loin dans la reconnaissance des petits gribouillages récurrents. Moi, je n’en suis pas encore là. Mais j’aime prendre ce temps, surtout que ce n’est vraiment pas long, et cela me permet de démarrer ma journée sur une note joyeuse, positive et ludique.

Pour que vous ayez une idée, je vous pose ici un des dessins du cahier:

20220313_102013Page de gauche, le thème, on réfléchit autour. Page de droite, le dessin.

20220313_101424Et ça c'est mon 1er dessin que je m'étais amusée à colorier comme un mandala. Détente et autosatisfaction garantie.

Alors, qui se lance ? Même une fois, par curiosité, pour voir ?

Posté par Sylvien5 à 11:22 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : ,

Semaines 6 et 7 : finir la formation" Message de votre Chaman intérieur" de Sarah Diviné

Hello,

Bon et bien on ne peut pas dire que j’ai été régulière ici ces dernières semaines Emoji

J’ai bien tout un tas de raisons mais totalement inintéressantes donc venons-en directement au fait, mes derniers défis 😊

C’est marrant d’ailleurs, ils sont tous en lien avec Sarah Diviné. Je vous explique ça mais sur 2 posts sinon ça va être interminable donc aujourd’hui ce sera :

Semaines 6 et 7 : finir la formation" Message de votre Chaman intérieur"

J’ai adapté les derniers défis à mon rythme : le rattrapage de cette formation que j’avais commencé cet été, en vacances à la Rochelle m’a pris 2 semaines d’un travail quotidien. D’ailleurs, ça, faut que je vous raconte comment cela m’est tombé dessus ! J’étais au téléphone avec mon énergéticienne pour le debrief de mon dernier soin. On s’est mises à parler héritage familial et karmique, plus précisément de mon père qui était magnétiseur (même s’il détestait ce mot !). J’exprimais mon envie d’être dans le soin, de faire du bien aux autres mais sans trop savoir comment, ni quoi exactement mettre derrière ces mots. Et on avait conclu sur sa phrase : « Sylvie, quand ce sera le moment pour toi, l’Univers te mettra sur la voie. »

On raccroche.

Notification : nouveau mail. Et là, j’ai ri. Mais j’ai ri ! Mail de l’équipe de Sarah. Je m’étais inscrite à sa newsletter peu avant, j’avais commenté je ne sais plus quoi sur une plateforme privée. Et donc, si j’acceptais de répondre à un lonnnnng questionnaire, cette formation me serai offerte. Presque 500€ la formation quand même. Donc ce n’était pas un cadeau à tous ceux qui répondent vite fait, il y avait des questions à vraiment développer. J’ai joué le jeu et tadam ! Cette synchronicité m’avait juste fait hallucinerEmojiEmoji Emoji Et quand je pense à vers quoi elle me mène aujourd’hui, je suis … wahou, pas de mot en fait !

Cette formation était vraiment intéressante, mélange d’exercices, de vidéos, de méditations et de témoignages. J’ai apprécié chaque module. Pour la 1ère fois, lors d’une mini méditation guidée sur le thème de l’animal totem, j’ai été emportée par une vision. Mais vraiment nette, pas une visualisation comme j’aime en faire. J’ai totalement lâché mon mental et me suis retrouvée en haut d’un arbre immense, sous un ciel gris et froid, avec des montagnes enneigées à l’horizon. J’ai senti le vent et une paix intérieure puissante m’a envahie. Une sérénité totale. Et l’envie soudaine de déployer mes ailes et de m’envoler vers les cimes enneigées. La puissance et la force que je ressentais sont encore là quand j’y pense. J’ai des frissons rien qu’à me remémorer ces images. Puis j’ai été à nouveau propulsée au sommet de cet arbre immense, mais en dehors du corps de cet oiseau. Et la chouette (ben oui, moins glorieux que l’aigle mais ça me va lol) était là, posée, me fixant de ses yeux jaunes. J’aime me ramener à cette image quand je sens que j’ai besoin de prendre de la hauteur dans mon quotidien.

animals-birds-depth-of-field-feathers-wallpaper-preview

Donc, j’avais bien dû faire les ¾ de la formation avant la reprise de l’école mais il m’a quand même fallut 2 semaines pour en arriver au bout car les bonus sont très riches. Je dois avouer que j’ai tendance à vite passer les bonus habituellement mais là, j’ai été happée et surtout par 2 documentaires. Ces vidéos sont en accès libre sur youtube alors je vous les partage.

La 1ère parle de Anna Breytenbach, communicatrice animale. Mon fils a un lien particulier avec les animaux, il veut d’ailleurs être « sauveur des animaux en danger » depuis déjà plusieurs annéesEmoji. Ce documentaire m’a scotchée, cette femme a un lien avec les animaux exceptionnel ! J’attends que Maxime grandisse un peu (il est méga sensible et il y a des scènes avec certains singes qui vont le déstabiliser) et que Camille puisse suivre un sous-titrage en français. Non pas qu’elle ne soit pas sensible hein, mais, elle, elle n’a aucun mal à écraser un moustique alors qu’on a pas intérêt à le faire devant Maxime. On ne part pas des mêmes bases entre les 2 Emoji. Bref, je garde précieusement le lien pour le revoir avec eux dans quelques temps.

La 2nde vidéo que je vous partage aborde un autre thème, mais c’est celle qui m’a le plus marquée. Il s’agit de l’interview de Ojasvin et Waimaania, un couple maori qui pratiquent un haka de guérison. Donc là je vous mets un gros warning : A VOIR !!! Franchement, pour me faire rester devant des vidéos sous-titrées, il faut vraiment que le sujet me plaise. J’ai lancé la vidéo en me disant, bon, si la vidéo est trop molle, je zappe. Et puis … et puis je suis tombée en admiration totale devant ce couple. Lui est maori d’origine, elle d’adoption. Ce qui, comme elle l’explique, n’arrive jamais ! Je les ai trouvés beaux dans tous les sens du terme. Forts, puissants, sages, doux. J’ai toujours eu des ressentis très forts face aux démonstrations de Haka lors des matchs de rugby (c’est bien la seule chose qui m’y plait d’ailleurs), en tombant sur certaines vidéos de cérémonie aussi. Cette interview m’est restée 4 jours à tourner en boucle dans ma tête. Et puis, je me suis mise à pianoter sur @ :  stage haka Grenoble. Gros fail, je ne tombais que sur des sites en lien avec le rugby, logique Emoji

Et puis, j’ai étendu mes recherches. Après tout, l’interview avait été faite en Haute-Savoie non ? Et là, je tombe sur LEUR site( non je n'y avais pas pensé avant, ça me parraissait comme l'Everest, inaccessible !). Sur le site, il y a un onglet agenda... Avec des dates en Suisse, en Allemagne, en Nouvelle Zélande… Et 1 en France. Dans le Jura. Au mois de mars. J’ai senti mon cœur s’emballer. Non, mais c’est compliqué de laisser les enfants tout un weekend, et puis si ce n’est pas en français, et puis le pass, et puis la gare pas à côté, et puis les enfants surtout… Mais je sentais comme un appel monter encore et encore. Un nom de contact français au bas du flyer, j’ai tournicoté, pris mon courage à 2 mains et j’ai composé le numéro. Ouf répondeur. 10 minutes après, Marlène me rappelait. « On se tutoie hein ?! ». La gare, oh je viens te chercher, oui oui encore de la place. Et tout est fluide, tout s’ouvre. Alors purée, voilà que je vais faire un stage de femmes avec Waimaania !!! Quelque chose qui peut paraitre tout bête à plus d’une personne m’a demandé à moi de me surpasser. Parce que faire quelque chose pour moi, ça va je m’y suis habituée ces dernières années. Mais sur 3 jours, 2 nuits, en ne faisant pas passer les enfants en first, ben ça, c’est pas encore inné. Mais je sais que c’est juste. Et d’ailleurs, tout s’organise sans que je m’en mêle pour que je puisse partir le cœur léger. Quand ça s’aligne, ça ne fait pas semblant ! Alors voilà ma grosse victoire ! Pour le moment le stage n’est pas confirmé, il faut un nombre minimum de participants. Donc je me prépare aussi à ça. Mais je sais que s’il n’a pas lieu là, il sera reporté et que j’en serai ! Et je sais aussi au plus profond de moi que ce chemin qui a commencé par un simple mail cet été était en réalité destiné à me conduire auprès de Waimaania. Que ce soit ce mois-ci, dans 6 mois ou dans 1 an. Et après? Sûrement un pas vers encore autre chose Emoji

Vous me direz si vous regardez ces 2 vidéos, je suis curieuse de vos ressentis à vous aussi !

Je tente de prendre le temps de rattraper mon retard ici cette semaine. Je reporte parfois par flemme mais je prends tellement de plaisir à écrire quand je me lance que je n’arrive plus à m’arrêter. La preuve, je suis encore là à blablater. Allez, je stoppe ! A très vite Emoji


Semaine 5: on se secoue et on reprend les méditations guidées quotidiennes !

« Je ne perds jamais de vue que le seul fait d’exister est un plaisir. » K. Hepburn

C’est la citation d’aujourd’hui de mon joli calendrier perpétuel (Steph si tu lis ceci Emoji)

Je trouve qu’elle fait totalement sens avec le recap de mon dernier défi : reprendre la méditation quotidienne. Alors bon, je n’ai jamais vraiment arrêté soyons clair. Mais je n’étais pas spécialement régulière sur les moments. Et puis, aujourd’hui, pour moi, méditer ça a pris un autre sens. Me connecter à l’instant présent quand je m’assoie au soleil à ne rien faire hormis profiter de le sentir sur ma peau, caresser mon chat bouillant qui ne rate jamais l’occasion de me faire un câlin quand il me voit (sent) me poser sur la terrasse, et écouter les chants des oiseaux, pour moi ça équivaut à une belle séance de méditation. Qu’est-ce que j’aime ces moments EmojiEmojiEmoji

J’ai été traversé la semaine dernière par une bourrasque de prise de conscience sur ma solitude. Pas franchement agréable. Mais en même temps, c’est bon de poser un peu les armes et de regarder autour de soi. Et c’est bon aussi de prendre conscience de combien j’arrive, même dans ces moments-là, à profiter des moments de paix avec moi-même/ Moi m’aime. Vous connaissez le langage des oiseaux ? C’est comme les mots-maux du corps. Chez moi ça sonne toujours juste 😊

Pour reprendre la méditation plus classique, j’ai profité du défi des 30 jours de méditations offert par Jenna Blossoms. Oui j’avoue, j’avais commencé avant la semaine lol. Les hasards du calendrier ont fait que le défi commençait quand j’avais déjà posé mes semaines de défis. Alors j’ai pris le train en avance 😉

Allez, vu que je parle d’elle, je vous pose là 3 petites cartes de son « petit oracle de la mission de vie ». Je le trouve systématiquement pertinent. Je pose l’intention que ces cartes trouvent un écho en chaque personne qui les lira (" que ce soit juste, parfait et autorisé ou simplement annulé, ceci est une demande et pas un ordre", comme le dit Muriel jarousseau - clin d'oeil à celles qui suivent lol).

Choisis sans réfléchir une des cartes ci-dessous et retrouve ta carte plus bas (ordre de gauche à droite):

20220210_114543La 1ère

20220210_114429

La 2nde :

20220210_114555La 3ème :

20220210_114607

Vous me direz si cela fait écho?

Cette semaine je reprends ma formation " Message de votre Chaman intérieur" de Sarah Diviné que j’ai mise de côté depuis que j’ai recommencé ma 6ème ( je crois qu’il faut que je me fasse une raison, avec mon fils, je suis partie pour réviser jusqu’au bac avec lui Emoji).

Belle fin de semaine Emoji

Posté par Sylvien5 à 12:30 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : , ,

Semaine 4: je tricotte un headband (tuto inside)

Hello hello !

Petit retour de mon défi (spoiler il est réussi lol) de la semaine 4, en image :

20220202_110316

Inked20220131_083239_LI"Je veux bien que tu fasses une photo mais pas qu'on voit ma tête sur ton blog ! et puis d'abord, c'est kikivoi hein?"

Ben oui, j’en ai fait 2 because la poulette quand elle m’a vu avec le mien elle m’a dit : « Oh maman tu me le donnes ??? »

Ben non quoi ! Elle voulait le même, en noir aussi bien sûr… Allez, ça va vite j’y vais ! Mais plus assez de laine pour le nœud, j’ai négocié le gris et, ouf, c’est passé. En même temps, je la connais, je sais très bien qu’elle ne supporte pas d’avoir quelque chose sur la tête. Mais comme les copines ont un headband, ben forcément, il lui en faut un aussi. Qu’elle a mis… 1 jour, c’était à prévoir Emoji

Pas grave, je me suis fait plaisir.

J’ai surtout apprécié ce temps cocooning où je peux me poser tranquille avec mes aiguilles. J’ai même pu un soir tricoter devant ma série du moment, le chat sur les genoux, posé sous une grosse couverture en laine, avec une bonne tisane, une bonne grand-mère quoi lol

20220125_221336

Tuto rapide que je pose là pour ma mémoire :

Aiguille 7, monter 14 mailles (10 pour la taille enfant). Tricoter en côté 1/1 jusqu’à pouvoir faire le tour de la tête (serré pour que ça tienne). Puis coudre les 2 côtés bord à bord. Cacher la couture en enroulant la laine pour former un nœud. Et voilou !

Alors c’est sûr qu’on trouve des modèles beaucoup mieux détaillés dans le commerce. Mais rien ne vaut la valeur du fait soi-même pour moi 😊 C’est tellement gratifiant ! Et puis je trouve que, aujourd’hui, le moindre achat peut prendre un sens très important. Je ne sais pas comment j’aurai tenu 7 ans dans le prêt-à-porter avec la conscience que j’ai aujourd’hui de ça. D’ailleurs, je trouve qu’on a vraiment une chance folle en ce moment de pouvoir mettre à l’épreuve nos valeurs vs le confort de nos vies. Je me suis faite cette réflexion en voyant passer sur un réseau social une photo avec ce texte « Désolée les ouighours mais c’est les soldes chez Zara. ». On a tellement (non mais vraiment tellement !!!) d’occasions en ce moment de mettre à l’épreuve nos valeurs, je trouve ça fou en y réfléchissant. Si on vivait dans un monde tout beau tout rose, ce serait facile de proclamer haut et fort : oui non mais moi j’ai des valeurs importantes comme le partage, l’égalité, la justice et blablabla. Parce qu’en fait, tant que nous ne sommes pas confrontés à poser de Vrais choix, de Vraies décisions qui, certes, nous coûtent un peu dans notre confort de vie, peut-on vraiment dire que nous savons où se situe notre curseur de valeurs ? Voir même quelles sont nos valeurs ? Et ça s’applique à tout aujourd’hui, dès qu’il s’agit de consommer. De sortir notre CB.

Vous posez-vous parfois cette question ? Qu’est-ce que je finance, qu’est-ce que je valide aujourd’hui en m’accordant ce plaisir, ce confort ? Je suis la 1ère à dire qu’avant d’être bien avec les autres, il faut être bien avec soi-même, prendre soin de soi. Mais prendre soin de mes valeurs, de mon âme, n’est-ce pas plus important que de m’offrir une jupe chez un marchand d’esclave ou la dernière paire de N*** à la mode à mon fils ? de commander sur amacrotte parce que c’est plus pratique ? Aujourd’hui, même boire un verre dans un bar est devenu sujet à ce genre de questionnement non ?

Jusqu’où suis-je prêt.e à mettre un mouchoir sur mes valeurs car cela profite à mon bien-être ?

Pfiou compliqué hein ? Mais en même temps, je trouve que c’est une magnifique occasion que nous avons, nous les êtres humains, de prendre conscience de qui nous sommes vraiment EmojiEmojiEmoji

Lol comme je dérive à chaque fois quand je commence à écrire et suivre mes pensées. J’espère ne pas vous avoir perdu en route 😉

Sur ce, je vous souhaite de passer de merveilleux moments emplis d’amour et je vous dis à la semaine pro avec le bilan de la semaine 5 (on reprend la méditation quotidienne allez !).

Posté par Sylvien5 à 18:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

Challenge 1.2022: Les 100 kiffs de 2021

Bonjour bonjour,

1ère semaine validée pour mon année 2022. J’ai pris plaisir chaque jour à me replonger dans les bons souvenirs de 2021. Les 50 1ers sont venus facilement, après, il a fallu creuser un peu plus dans ma mémoire. Enfin, plus exactement dans ce qui me sert d’aide-mémoire : mon bullet !

Cela fait quelques années maintenant (depuis le 26 décembre 2016, j’ai fouillé dans mes archivesEmoji) que je tiens un journal de gratitudes. Chaque jour, je note les 3 faits pour lesquels je remercie la Vie. Cela n’a pas été facile de m’y tenir au début. Même très difficile de trouver 3 choses parfois. Et puis, petit à petit, mon cerveau a commencé à capter des moments dans la journée où je me disais « Ah tiens, ça je pourrai le noter demain ». Je vous parlais dans mon dernier article de l’importance de l’Instant Présent. Je suis convaincue que relever ce qui est beau, bien, doux, joyeux… même s’il s’agit de toutes petites choses dans son quotidien, c’est le début de l’appréciation de l’instant présent Emoji. Et pour me faciliter la tâche, je réunis ce cahier de gratitude avec mon agenda, dans mon bullet. Le format me convient parfaitement. Vous en avez un? Et si vous essayiez ? Une semaine, 21 jours, un mois ? Juste comme ça voir ce que ça vous apporte, ça vous dit ?

WhatsApp Image 2022-01-11 at 15Mon 1er bullet, un petit carnet acheté en promo pour voir si je tiendrai, et le dernier commencé ce 1er janvier, un notebook de Myagenda 365 pour la 2nde année consécutive. J’adore les valeurs de cette marque. D’ailleurs ce carnet vient de leur vente 0 déchet : ils mettent 1 à 2 fois par an à prix réduits leurs produits ayant un défaut, sauf que là, impossible de trouver le défaut, j'ai pas compris Emoji

Donc, pour en revenir aux 100 kiffs, quand il s’est agit de creuser ma mémoire, je n’ai eu qu’à replonger dans mon agenda pour retrouver les beaux moments passés Emoji

En vrac, il y a eu :

InkedIMG-20210804-WA0003_LILa visite théâtralisée de La Rochelle avec un vrai (enfin il avait le costume du moins) mousquetaire

20210507_201800

20210508_201943Les 1ers cheesenan de Camille et les falafels aux pois cassés de Maxime

Inked20210702_174155_LILa remise de ceinture jaune de Maxime (moment emplie d’émotions contradictoires entre la fierté de mon loulou et la douleur de ne pas pouvoir partager cette photo avec ma mère…)

IMG-20210809-WA0014Le tour en vélo de l’île d’Aix (vous voyez Fort Boyard au fond?)

20210710_161344La couleur surréaliste des salins de Gruissan

Inked20210808_173100_LILe tour de Rosalie, toujours à La Rochelle, où j’ai suée sang et trippes quand mes gosses trouvaient qu’on n’allait pas assez vite…

Le concert libre et gratuit de HK où j’ai pleuré tellement j’ai ressenti une vague d’amour traverser la foule durant cette chanson

Et encore 93 autres souvenirs relevés tout au long de la semaine… J’aurai pu en noter bien plus au final Emoji

Alors, cette semaine, je m’attèle à récupérer mon retard dans mon défi des 100 jours d’écriture intuitive. Lancé par Lilou Macé et France Gauthier le 2 octobre dernier, le défi consiste à écrire chaque jour (100 jours donc je pense que vous l'avez compris lol) sur des thèmes proposés en lâchant le mental et en laissant son génie intérieur s’exprimer. Et oui rien que ça ! Le défi se finissait ce dimanche. J’ai été hyper régulière 73 jours puis j’ai eu des ratés. J’ai gardé le rythme des journées en cours, sans revenir sur celles que je n’ai pas fait, l’équivalent d’une bonne semaine en tout. Cette semaine je me rattrape !

Posté par Sylvien5 à 18:00 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : , , ,

Le mot de l'année

Oh ben tiens mais qui revoilà ?!

1 an de pause ici, pour tout vous dire, je n'ai pas vu l'année passer...

Bon alors déjà, en 1er lieu... Que mes meilleurs voeux vous accompagnent pour cette nouvelle annéeEmoji

Depuis quelques semaines, l'envie me trotte de relancer mes défis hebdo sur cette année 2022, non pas que je m'ennuie, ouh là non. Mais l'envie de me surpasser encore, de garder un rythme aussi pour moi, ça me titille vraiment. Alors, dernière semaine de 2021, en préparant mon bullet 2022, j'ai laissé une page blanche au début sur laquelle j'ai grifouillé au crayon de papier "challenges". Timidement, j'ai commencé à tracer ceux que j'avais envie d'expérimenter ou de refaire. Et tout doucement, difficilement même pour les tous derniers, j'ai mis sur le papier mon 1er semestre de challenges.

Je ne sais pas encore si je pourrais suivre le rythme ici mais c'est cet engagement public (lol public genre j’ai pas 3 mais 33 000 personnes qui me lisent) de 2020 qui m'avait donnée la motiv d'aller au bout. Donc... Sylvie, le retour !

Et en me reconnectant ici, j'ai relu mon dernier article qui m'a fait sourire.

Sereine, c'est le mot qui m'a accompagnée toute cette année. Auquel j'avais ajouté : Je Suis.

AC-Joffroy-Bouquet-finalMagnifique création de Anne-Claire Joffroy

Cela n'a sans doute l'air de rien, mais ces mots ont eu un écho très puissant toute l'année. Et en faisant mon bilan 2021, je me rends compte que ce sont les mots qui la résument le mieux.

Alors non, je n'ai pas été sereine toute l'année, loin s'en faut. Mais j'ai fini l'année avec une paix profonde dans le cœur, une confiance immense en l'avenir même si les évènements extérieurs semblent prêcher le contraire. J'éteins l'image, je coupe le son et je fais confiance à mon intuition qui ne m'a jamais lâchée. Et cette sérénité nouvelle, je la dois à l’autre mot, expression.

Je Suis.

Je crois que j’ai concentré cette année plus de travail sur moi que je n’en aurai fait dans les 10 ans qui ont précédé. Dessin intuitif, défi 100 jours d’écriture intuitive (on en reparlera), ateliers sur la manifestation et la guidance avec une magnifique géobiologue (Elsa Bizouard ), formations chaman (avec Sarah Diviné) et tarot (avec Muriel Jarousseau) en cours, séances d’EFT ( Emotional Freedom Techniques, je vous mets ici un lien qui explique cette technique), mais aussi travail avec une énergéticienne en MCI (méthode fortement inspirée de la kinésiologie), méditations moins longues mais ancrées, rituels selon le rythme des lunes … et j’en passe. Que des temps forts qui m’ont tous, mais vraiment tous, amenée au même point :

saisir l’instant présent !

Être dans l’instant présent. Apprécier le soleil sur ma peau, observer une abeille se jeter tête baissée dans la corolle d’une fleur, me marrer devant mon chat qui se prend pour un tigre dans la jungle quand l’herbe n’est pas tondue, écouter les enfants s’inventer une histoire, me blottir contre eux en regardant un film de Noël et ressentir leurs rires, cuisiner avec ma poupette, écouter les confidences de mon fils quand, après la douche, il me demande de m’assoir avec lui dans la salle de bain et papoter avec lui…. Il y en a tellement des instants comme ceux-ci, magiques, hors du temps car posés dans une réalité. Dans ma réalité. A quel autre moment Sommes-Nous, si ce n’est quand on arrête le flux de nos pensées pour simplement Être dans ce qu’on fait. Plus de peur, plus de stress ni de projections catastropiques, juste le plaisir, le sentiment de plénitude d’Être.

Alors ça n’empêche pas parfois le cerveau de se mettre en branle. De m’inquiéter pour ceux que j’aime, de ce qui peut ou pas leur arriver. J’essaie au mieux d’accepter que je ne puisse pas sauver tout le monde, que ma réalité n’est peut-être pas celle de tous. Mais j’accepte que ce qui doit être soit. On parle de choix d’âmes… Donc, quand je sens que mon mental revient projeter ses angoisses, je m’arrête et je respire. Souvent, ce simple temps suffit à me remettre d’équerre !

Je n’ai pas mis longtemps à choisir le mot qui m’accompagnera cette année. Il est venu tout seul, léger et pourtant puissant. Je ne saurai expliquer comment il s’est si naturellement imposé à moi. Et ce mot, c’est Libre.

image-attractive-960x540

Avez-vous choisi un mot vous aussi ? Ou avez-vous envie d’en choisir un ? Vous me le partagez ?

Alors je vous dis à très vite pour le bilan de ma 1ère semaine de Défi : écrire mes 100 kifs de 2021 !

 

Posté par Sylvien5 à 14:57 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags :

Fin des challenges 2020 (50-51-52) et objectifs 2021 ! C'est parti !!!

 Alors déjà… Bonne année  !!!!!!!!!!! 

 Je vous souhaite une année sereine.

Sereine

Ce sera mon mot pour cette année, ce à quoi j’aspire, un peu de sérénité !

 J’ai fini mon cycle de challenges sur 2020. Et je vous assure une chose, j’en suis sacrément fière. Alors parfois, j’étais plus à fond. Parfois, moins. Parfois, j’ai trainé des pieds mais, souvent, j’ai été très motivée. Je me suis penchée la semaine dernière sur le chemin parcouru. J’ai pris le temps de faire un bilan de cette année en m’appuyant sur les objectifs que je m’étais fixée en début 2020. Qu’est-ce qu’il s’en passe des choses en 1 année c’est fou ! Je m’étais lancée dans les challenges hebdo en parallèle de mes objectifs annuels. Ces derniers étaient vraiment sur du très long terme et j’avais besoin de ressentir des sources de satisfactions plus fréquentes, plus régulières. Et ça a marché. J’ai donc fait cette année encore mon bilan 2020 et de celui-ci j’en ai tiré mes prochains objectifs pour 2021. Faire ce bilan par thème me permet d’ordonner ma pensée et de revenir sur l’année écoulée plus facilement. Une fois le bilan fait, je travaille sur ce qui en ressort pour me fixer 2 à 4 objectifs max par thème. Par exemple, j’ai lu cette année 37 livres, soit environ 3 livres par mois, je me refixe le même objectif dans le thème « personnel ». J'ai découvert cette idée sur un blog l'année dernière (mais je ne sais plus lequel sorry...) et c'est la méthode qui me booste. Pour celles et ceux que ça intéressent, voici les thèmes sur lesquels je travaille:

  •  Financier
  • Carrière
  • Relationnel
  • Loisirs-plaisirs
  • Forme-santé
  • Personnel

20210104_144659Dans mon bullet, sous mes yeux toute l'année (j'ai gommé les objectifs en eux-mêmes, c'est perso lol)

Bon alors rapide, le recap des dernières semaines :

 -      Challenge 50 : Je danse le Nia ! Oui le Nia, pas le Mia, ce n’est pas une faute de frappe (de rien pour l’air dans la tête, ça me fait plaisir !). Le Nia, c’est une danse qui s’inspire aussi des arts martiaux et de la prise de conscience du corps. J’ai galéré pour trouver des vidéos sympas sur YouTube, hormis une, je n’ai pas trouvé mon bonheur et j’ai un peu désespéré de prendre du plaisir dans ce chalenge. Mais j’ai eu la chance d’assister en direct au cours en ligne de Nath, et ce cours m’a permis de vraiment apprécier l’énergie de cette danse. Camille m’a accompagnée sur ce challenge avec enthousiasme, et ça c’était le meilleur moment de challenge. Je compte bien pratiquer un peu plus le Nia, il faut que je trouve des cours en ligne. Si vous avez des pistes, je prends :)

20201208_185216La poulette à fond !

 -        Challenge 51 : me lever plus tôt. Je sais, ça peut paraitre rien. Mais j’étais tellement fatiguée sur cette fin d’année que je n’arrivais plus à me lever avant les gosses. Je m’étais gardée des semaines libres sur mes challenges pour adapter selon mes besoins. Et là, je n’avais la force de rien d’autre. Un coup de gelée royale et de pollen, j’ai senti la différence et j’ai réussi à me lever plus facilement sur cette dernière semaine avant les vacaaaaannnnnces !

-        Challenge 52 et 53 : Mes 100 kifs de l’année ! J’ai piqué l’idée de Stéphanie de « Un ado à la maison » pour finir l’année en beauté. J’avais lu cet exercice l’année dernière et je l’avais relevé direct pour le faire cette année. Je trouve l’idée tellement positive. Se pencher ainsi sur l’année qui vient de s’écouler et en ressortir le positif, c’est totalement conforme à ma façon de penser. Je note déjà chaque jour depuis quelques années mes 3 gratitudes de la veille. C’est vraiment ancré, devenu une habitude. Et cet entrainement m’a aidée à faire remonter à la surface les bonnes choses de 2020.

20210104_144958J'ai même du en choisir pour ne pas dépasser les 100, hey hey hey, c'est bon ça !

 Et voilà, ainsi se clôt mon année de chalenges 2020 !

20210104_144337(0)

Je me suis tellement sentie portée par ces objectifs à court terme cette année que je n’ai pas envie d’arrêter. Mais j’ai eu beau me creuser la tête, j’ai du mal à trouver de nouvelles idées. Et je ne veux pas faire une répétition de l’année écoulée. D’un autre côté, je veux aussi pouvoir ancrer dans le temps certaines pratiques que j’ai tenue une semaine, un peu plus, puis qui se sont étiolées à la longue. Hier soir, j’ai acté mes 6 1ers mois. Mais avec un sentiment de moyen bof quand même sur le choix de mes challenges.

Et cette nuit, j’ai eu un tilt. Je ne commence donc pas des challenges hebdo (enfin si mais non, attendez je m’explique !) mais des mois à thème.

En travaillant par thème, je vais pouvoir ancrer des pratiques sur du plus long terme (la méditation au réveil, une pratique physique régulière etc.) comme faire des actions one shoot (écrire une carte postale, une nouvelle, faire un don etc.). Je vais donc reprendre ce que j’avais prévu au niveau hebdo, et rassembler selon les thèmes. Je ne sais pas si je suis claire. Mais par exemple, janvier, je vais me reconnecter à ma spiritualité (que ce soit par la méditation, l’écriture, la lecture etc.), en février à mon corps (défi abdos, 10.000 pas etc.). J’ai encore du travail pour tout caler, mais ça me convient mieux.

Et pour continuer à pratiquer des challenges hebdo, je me suis calquée sur le cahier de Cécile de « Prioriser et Profiter » : 52 défis slow, le cahier d’exercices pour ralentir, que je vais certainement adapter à ma sauce. Je ne partagerai pas ces exercices ici car Cécile a fait un énorme travail sur ce cahier et je ne peux pas éthiquement parlant le rendre public. A titre d’exemple, je me permets de vous donner le défi de la semaine 1 car il est public sur son site : réduire par 2 le temps de connexion. Alors ce matin, j’ai fait un mail à mon chef pour lui expliquer que je ne travaillerai que 4 heures aujourd’hui, il l’a plutôt bien pris c’est cool !

Mais non, je décoooonne ! Le réseau où je passe le plus de mon temps, ça reste Instagram. J’ai consulté l’appli, j’y passe en moyenne 1heure par jour. J’ai mis une alerte à 30 minutes. Et voilà 30 minutes de lecture pour mon défi livre en plus par jour cool non ?

Et vous, vous faites un bilan de l’année écoulée ? Vous vous fixez des objectifs ? Je ne parle pas des bonnes résolutions hein, celles-là, par principe, on les maintient pas

Posté par Sylvien5 à 17:45 - - Commentaires [1] - Permalien [#]